L'histoire de la Maladie d'Alzheimer

CHRONOLOGIE DES DIFFÉRENTES DÉCOUVERTES CONCERNANT LA MALADIE D'ALZHEIMER:

1906 : LA MALADIE EST IDENTIFIÉE

Jusqu'à ce jour, cette forme de démence était considérée comme l'usure normale du temps et était plus couramment appelée "gâtisme" C'est seulement en 1906 que cette maladie est découverte pas le Dr Alois Alzheimer. En effet, lors de l'autopsie de sa patiente, Auguste D., il remarque certaines anomalies : il observe des "plaques" et des "écheveaux". On découvrira bientôt que ces anomalies sont des indicateurs distinctifs de cette maladie.

LES 50 ANNÉES SUIVANTES : "L'USURE NORMALE" DU TEMPS

Malgré la découverte du Dr. Alzheimer, les symptômes de la maladie restent, pour la plupart des psychiatres, considérés comme le processus normal du vieillissement.

1960 : LA MALADIE D'ALZHEIMER EST RECONNUE EN TANT QUE MALADIE

Ce n'est qu'en 1960, par la découverte d'un lien entre la déterioration des fonctions cognitives et le nombre de plaques et d'écheveaux dans le cerveau du patient, que cet état de démence est reconnu comme étant une maladie à part entière.

1970 : LA MALADIE D'ALZHEIMER SUSCITE L'INTÉRÊT DES SCIENTIFIQUES

Les progrès scientifiques fournissent de nouveaux outils, techniques et connaissances pouvant servir à l'exploration et à la compréhension du corps humain. La maladie d'Alzheimer représente désormais un secteur d'intérêt pour les chercheurs.

1980 : LA RECHERCHE PORTE PRINCIPALEMENT SUR LES PLAQUES ET LES ECHEVEAUX

Les chercheurs examinent les interractions complexes qui détruisent les cellules nerveuses dans le cerveau de la personne atteinte de la maladie d'Alzheimer. Leurs travaux portent principalement sur la composition chimique des protéines toxiques, soit les protéines "amyloïdes" dans les plaques et "tau" dans les écheveaux. Les conclusions de ces recherches ont contribué aux découvertes dans le domaine de la génétique survenues au cours des années 1990.

1990 : PROGRÈS ÉNORMES

Des équipes de scientifiques découvrent des liens génétiques à la maladie d'Alzheimer.

1992 : UN ÉLÉMENT ESSENTIEL EST IDENTIFIÉ

Le premier véritable lien génétique de la maladie est identifié : un gène muté présent dans la majorité des cas de la forme familiale de la maladie d'Alzheimer qui influence le risque pour une personne d'être atteinte de la maladie d'Alzheimer. Bien qu'il s'agisse d'une forme rare de la maladie (environ 7 % des cas de maladie d'Alzheimer), c'est une découverte cruciale.

1993 : D'AUTRES LIENS GÉNÉTIQUES SONT DÉCOUVERTS

De nouveau, des scientifiques font une grande découverte : ils identifient le gène apoE dans le cerveau.

1997 : LE PREMIER TRAITEMENT EST DISPONIBLE

Le premier médicament, un "inhibiteur de la cholinestérase" connu sous le nom d'AriceptMC, est désormais disponible pour atténuer, chez certaines personnes, les symptômes présents aux stades légers à modérés de la maladie d'Alzheimer.

1999 : LE PREMIER VACCIN

Le premier vaccin contre la maladie d'Alzheimer est créé et mis à l'essai sur des souris génétiquement modifiées. Les travaux de recherche sur les vaccins continuent d'être fort prometteurs.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×