Les Traitements Actuels contre la maladie d'Alzheimer

 

 

Aujourd'hui, il n'existe aucun traitement qui peut arrêter son évolution ni aucun traitement curatif de la maladie d'Alzheimer car aucun de ces médicaments n'entrave la progression dégénérative sous-jacente de la maladie. C'est à dire qu'il n'empêche pas la destruction du neurone. Cependant, il existe plusieurs traitements qui permettent d'atténuer les pertes de mémoire, de language et de raisonnement. Ces traitements ne sont efficaces que sur certaines personnes et leur effet ne dure qu'un certain temps. Il existe plusieurs sortes de traitements.

 

     1. Les Inhibiteurs de la Cholinestérase

    Il existe trois traitements inhibiteurs de cholinestérase: Aricept, Exelon, Reminyl.

    Les inhibiteurs de cholinestérase aident les terminaisons neuronales malades à conserver leur capacité de transmettre les impulsions nerveuses à la prochaine cellule nerveuse de la chaîne. ( cf " Source de la Maladie")

     

    Aricept (ou Donépézil)

     L'Aricept est utilisé pour traiter les symptômes  faibles, modérés et avancés dans la maladie.

    • Le cerveau des malades de la maladie d'Alzheimer subit une perte des cellules nerveuses qui fabriquent l'acétylcholine. C'est pour cela que dans le lobe pariétal (région spécialisée dans la mémoire), l'acétycholine est en quantité insuffisante aux synapses, lieux de connections et de jonction du neurone.

    •  L'Aricept serait capable de diminuer la destruction de ces cellules, ce qui entraînerait une concentration plus élevée de la substance chimique (acétylcholine) dans le cerveau. En effet, ce médicament améliore la situation en bloquant la destruction de l'acétylcholine par la cholinestérase et en permettant aux récepteurs neuronaux d'être plus sensibles à l'acétylecholine, et donc plus sensibles aux messages transmis de neurone en neurone.

    •  Les patients ayant pris ce médicament, lors des essais, ont montré un arrêt des symptômes et des troubles de mémoire, ou du moins, un ralentissement dans la progression de la maladie (exécution des activitées quotidiennes, alimentation, ...).

    Cependant, ce médicament n'a pas que des effets positifs. Il peut entraîner des effets indésirables: nausées, diarrhées, insomnie, vomissements, crampes musculaires, évanouissements, fatigue et perte d'appétit sont les plus courants.

     

     

     

    Exelon (ou Rivastigmine)

     

    • Exelon est utilisé pour traiter les symptômes faibles à modérés de la maladie d'Alzheimer.

    • Le mode d'action de ce médicament est le même que celui de Aricept:

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sur le shéma ci-dessus, on aperçoit le fonctionnement du médicament. A gauche, se trouve le neurone qui envoi l'information et à gauche celui qui reçoit le message. En haut, se trouve l'état de la "transmission" d'un patient non traité et, en bas, se trouve la transmission d'un patient traité grace à un traitement inhibiteur de cholinestérase.

    Les ronds jaunes sontl'acétylecholine, le neurotransmetteur. Les ronds oranges et verts, entre les deux synapses, sont des enzymes qui bloquent l'acétylcholine, ce qui empêche la transmission du message. De plus, les ronds blancs dans la synapse réceptrice sont les récepteur de acétylcholine. Ils permettent aux messages d'etre transmis. On voient qu'ils reçoivent moins d'acétylcholine en haut. En bas, on voit que le traitement bloque la destruction de l'acétylcholine ce qui permet à l'autre neurone de mieux recevoir le message.

     

    Cependant, les effets secondaires sont plus fort et persistent: nausées, vomissements avec risques d'anorexie (perte d'appétit) et perte de poids.

     

    Reminyl (ou Bromhydrate de galantamine à libération prolongée)

    • Reminyl est utilisé pour les symptômes faibles à modérés de la maladie.

    • Le mode d'action de ce médicament est le même que celui de Aricept.

    Pour ce médicament, les effets secondaires principaux sont plus nombreux: nausées, vomissements, hypotension, saignement au niveau de l'appareil digestif, crises convulsives, hallucination, infection des voies urinaires et évanouissements.

     


         2. Les antagonistes des récepteurs NMDA

    Il existe un seul médicament faisant partie de cette catégorie: Exiba (ou chlorhydrate de mémantine).

    Les récepteurs NMDA participent à la transmission de signaux nerveux dans le cerveau qui pourraient jouer un rôle important dans l'apprentissage et la mémoire. Un changement dans le fonctionnement de ces récepteurs peut perturber la mémoire et d'autres fonctions mentales.

    L'action d'Exiba sur les récepteurs NMDA pourrait aider à normaliser la transmission des signaux nerveux et peut-être ralentir l'aggravation de certains symptômes de la maladie.

    Exiba est utilisé pour soulager les symptômes modérés à sévères de la maladie.

    Il existe tout de même plusieurs effets secondaires non négligeables: fatigue, étoudissements, insomnies, maux de tête, hypertension, constipation, vomissements, anxiété, confusion, hallucinations et troubles de sommeil.

     

    Cependant, plusieurs expériences ont montré que l'effet combiné des inhibiteurs de la cholinestérase et de Exiba, semble améliorer grandement le résultat, parfois plus que les effets prévus de chaque médicament pris individuellement.

     

     

     

     

    Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site